L’année de césure, ou la peur de ne rien faire de son année !

Hello ~ Aujourd’hui je vous présente un article un peu spécial puisqu’il est rattaché avec mon année de césure ; plus précisément j’aimerais vous parler de… la peur de ne rien faire !

petite fille

Pour ceux et celles qui se lancent dans le projet d’une année de césure avec un plan tout conçu, c’est à dire « Je pars faire un PVT de 10 mois au Japon » ou bien encore « Je vais faire assistant de français durant une année scolaire » c’est souvent très facile de savoir de quoi l’année sera faite. Tout est organisé, il n’y a plus qu’à prendre son billet d’avion, régler quelques formalités (hébergements, assurances, banque…) et puis en avant !

Pour quelqu’un comme moi qui se lance dans une année de césure avec un projet principal que ne dure pas plus de trois mois ce n’est pas facile de ne pas avoir un peu d’appréhension.

Je ne suis pas du genre à aimer ne rien faire, à me prélasser des jours durant chez moi sans en sortir. J’ai besoin d’activité, j’ai besoin d’un planning qui me fait comprendre que toutes mes journées seront bien remplies ! Cependant c’était un peu la grande peur que j’avais avant de choisir de faire cette année de césure : est-ce qu’au contraire, je ne vais pas me laisser aller ? Est-ce que ça ne va pas me dégoûter de reprendre les études ? (C’était un peu aussi celle de mes parents, avouons-le !)

Malgré toutes ces appréhensions je me suis quand même lancée et j’ai décidé de la faire, cette année de césure. Et croyez-moi ou non, je ne regrette absolument pas d’avoir pris cette décision !

Livres

L’organisation

Pour vaincre sa peur de ne rien faire durant une année de césure il n’y a qu’une seule solution : l’organisation. D’ailleurs j’ai très vite compris que j’aurais besoin d’un agenda, moi qui avais l’habitude de retenir tous les devoirs à rendre et tous les exercices dans ma petite tête !

Avoir une bonne organisation me permet de mieux régler mes journées. Je n’ai pas encore succombé au Bullet Journal, mais ça ne saurait tarder car je trouve le principe vraiment pratique.

activités

Mettre à profit de nouvelles activités

Comme mon départ pour le Vietnam n’est qu’en décembre, la principale question l’année dernière était : qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire jusque-là ? Eh bien aujourd’hui que j’ai bel et bien entamé cette césure, je peux vous dire que je croule sous les activités !

Cette année de césure me permet de développer ma passion pour la photographie. J’ai toujours fait de la photo (mode & portrait), souvent des collaborations, parfois je prenais quelques commandes. Mais j’étais plutôt frustrée de faire ça en parallèle de mes études car je manquais considérablement de temps. Maintenant j’ai toute la semaine pour moi, je peux rencontrer de nouveaux modèles, mettre en place beaucoup plus de projets. La post-production me demande 3x plus de temps que le shooting en lui-même alors je peux vous assurer que du travail, j’en ai !

Je commence aussi à développer le projet d’organiser une exposition photo, après mon retour du Vietnam. J’en ferai sûrement un article plus tard, donc pour l’instant je n’en dis pas plus. 🙂

Cette année de césure me permet également de… Blogger ! Eh oui, je suis toute nouvelle dans la blogosphère puisque j’ai commencé en juin 2016. De plus, étant passée de la plateforme Weebly à WordPress, j’ai tout un tas de choses à apprendre et j’adore. J’aime pouvoir maîtriser plein de petites choses différentes et je suis vraiment contente de faire tout ça !

Cette année de césure me laisse aussi beaucoup de temps pour moi. Du temps que l’on a pas forcément lorsque l’on doit jongler avec ses cours. Par exemple lire des livres (et pas uniquement ceux recommandés par la fac), prendre un peu mieux soin de son corps (pour moi c’est extrêmement chronophage !), faire plus de balades, de promenades, dessiner. Apprendre tout un tas de choses !

En bref j’ai tout un tas d’activités qui comblent mes journées. C’est un point extrêmement positif et lorsque je ferai le bilan de mon année de césure, ce sera sûrement l’un des gros avantages que je citerais.

school bus

A mon retour du Vietnam

 Lorsque je vais revenir du Vietnam j’envisage de repartir quelques mois plus tard. Hors de question de n’avoir pas de « gros » projet entre février et la reprise des cours en Octobre ! Je pense tenter une expérience de jeune fille au pair à l’étranger. Idéalement j’aimerais un pays anglophone où je pourrais pratiquer l’anglais ; comme ça, je fais d’une pierre deux coups avec mes études. J’adorerais partir en Ecosse ou bien au Canada ou aux Etats-Unis. 🙂

Hibou

L’accompagnement pédagogique

Je vous en avais brièvement parlé dans mon article Qu’est-ce qu’une année de césure ? mais sachez que l’accompagnement pédagogique est un bon contre à l’ennui. En effet pour ma part j’ai décidé d’avoir un accompagnateur ; j’ai choisi un professeur de ma fac dont j’avais particulièrement apprécié les cours. Nous avons convenu de quelques travaux que je devrais rendre et du coup, pour la fin de l’année scolaire je devrais soumettre un mémoire et préparer une soutenance orale !

De quoi me motiver à ne surtout pas rien faire. 😉

Conclusion

Pour conclure cet article je dirais qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer dans une année de césure. C’est quelque chose d’extrêmement bénéfique et dans le cursus d’un étudiant, je trouve cela vraiment pratique. Toutes les formes d’années de césures sont bonnes à prendre (pour travailler, pour étudier, pour voyager…) L’éducation nationale nous permet un accès à cette option beaucoup plus facilement, alors foncez ! Vous ne le regretterez sûrement pas. 🙂

Je vous mets ici un lien vers le circulaire qui met en place cette année de césure : cliquez ici pour le lire !

Crayons de couleur

Et vous, est-ce que vous êtes tenté par une année de césure ? 

Si vous avez des questions n’hésitez pas, je suis là pour y répondre. 🙂

8 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    notrecarnetdaventures

    Quelle chance tu as de partir au Vietnam, mon pays d’origine où je souhaite repartir un jour ! 🙂
    Je sors d’une année de césure, suite à maladie où j’ai arrêté mes études en école d’orthophonie. J’en ai profité pour bien prendre soin de moi, et faire les choses qui me plaisaient, et je ne regrette rien, puisque je suis si épanouie que j’ai trouvé du travail et je m’éclate dans ce que je fais !

    Merci pour cet article, et profite bien du temps que tu t’offres ,

    Noémie

    XOXO LOVE,

    Anthony & Noémie, blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com On y partage notre vie de couple, nos instants découvertes et nos moments bonheurs ! Viens, on est bien !

    • 2
      HelloLumiya

      C’est également mon pays d’origine et je ne peux que te souhaiter d’y retourner un jour !

      Bon courage et je te souhaite de beaux voyages en perspective !

      Bisous,
      Lumiya.

  2. 3
    DeuxAimes

    Hello ! J’ai beaucoup aimé ton article car je me suis reconnu dans tes propos. Cette année, j’ai pris beaucoup de temps pour moi entre 2 formations et ça n’a pas été très bien compris autour de moi. J’ai eu du mal aussi à accepter la situation et pourtant j’ai toujours su garder un planning bien rempli. En tout cas, je te souhaite un très beau voyage et l’idée de l’expo photo est géniale !! Une expérience de folie ! 😉
    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

    • 4
      HelloLumiya

      Coucou Marine et merci pour ton commentaire !

      C’est vrai que nos proches ne comprennent pas toujours notre souhait de faire une « pause ». Alors que c’est quelque chose de plus en plus commun parmi les étudiants !
      J’espère que tout cela va se démocratiser avec le temps.

      Bisous !
      Lumiya.

  3. 7
    Rocklemon

    Je viens de lire ton article et moi aussi je suis en année de césure. Je suis partie mi juillet en Angleterre en tant que jeune fille au pair et je te le recommande, c’est une trés bonne expérience 🙂 Je rentre en février et c’est vrai que jusqu’à la rentrée scolaire je voudrais travailler mais pas faire 35h car je voudrais aussi du temps pour moi, mon blog, mes activités, la couture…
    En tout cas très bon article 🙂
    Bisous
    https://rocklemonblog.com/2016/11/03/ces-choses-qui-me-font-du-bien/

    • 8
      HelloLumiya

      Coucou !
      C’est super d’avoir un retour de quelqu’un qui fait également une année de césure. J’envisage aussi de faire fille au pair à mon retour du Vietnam, j’aurai du temps devant moi avant la reprise des études et tout ça. Et je comprends aussi tout à fait que tu veuilles t’accorder un peu de temps pour toi, c’est important et c’est aussi ce que je ressentais comme envie motivante pour faire cette année de césure !

      Bisous,
      Lumiya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *