Qu’est-ce qu’une année de césure ?

 En 2015 j’ai pris la décision de tenter une année de césure pour la période universitaire 2016-2017.

Un dossier de candidature et un entretient plus tard, me voilà lancée :

mon projet personnel est bouclé et il ne me reste plus qu’à partir ! 🙂

 « Une année de césure, qu’est-ce que c’est ? »

Commençons par le commencement. L’année de césure permet de suspendre ses études supérieures pendant un semestre ou bien un an. Cela permet à l’étudiant de favoriser son insertion professionnelle en lui donnant la possibilité d’acquérir de l’expérience (par le biais de stages organisés durant cette période de coupure), de suivre une formation dans un autre domaine ou de mettre en place un projet personnel.

Il est très important de bien faire la différence entre une année de césure et une année sabbatique.

Une année sabbatique est un terme plutôt utilisé durant la carrière d’un salarié. À tort, on l’utilise quand même pour parler d’une année de coupure dans le cursus d’un étudiant. Si l’étudiant choisit de faire une année sabbatique, alors il coupe tout lien avec l’enseignement ; c’est à dire qu’il n’aura plus de statut étudiant, ni même la sécu / mutuelle des étudiants, plus de bourse, plus de carte Imagine R… Bref, quand on entame une année sabbatique, il faut vraiment être prêt.

L’année de césure est née d’un circulaire publié le 22 juillet 2015. C’est une version plus ‘soft’ de l’année sabbatique. J’entends par là que grâce à ce circulaire vous pouvez désormais entreprendre de suspendre vos études tout en conservant les bénéfices liés à votre statut étudiant. Sachez tout de même qu’on ne décide pas de faire une année de césure sur un coup de tête. En effet, il vous faudra déposer une candidature auprès de votre établissement pour obtenir ce statut : un dossier bien complet expliquant votre souhait de faire une année de césure, ainsi que tous les projets que vous mettrez en place durant cette période. Cela sera suivi d’un entretien oral de motivation.
Eh oui, on ne fait pas une année de césure pour se tourner les pouces. 🙂

A savoir : 

Il est possible de faire son année de césure avec un accompagnateur pédagogique. Vous choisissez un prof ou un professionnel de votre établissement qui pourra vous guider tout au long de cet année. Vous aurez pour mission de le tenir au courant de votre année mais également vous pourrez choisir des modalités d’évaluation telles que l’écriture d’un mémoire, une soutenance orale, etc. Ceci vous donne la possibilité de valider des ECTS. À ce jour, je ne sais pas encore si ces ECTS peuvent avoir une fonction d’équivalence lorsque vous reprendrez les études (l’année de césure étant quelque chose de tout nouveau, les encadrants manquent encore d’informations) ; dès que j’en sais d’avantage je viendrai faire une petite mise à jour ici. 😉

13680537_975698415872410_9044441813437942756_n

« Mon année de césure pour voyager ! »

Mon année de césure vient de commencer. Elle prend place durant l’année universitaire 2016-2017. Étudiante en Langue anglaise je me prédestine à un avenir de professeur. Après mûre réflexion j’ai donc décidé de faire cette année entre ma licence et mon master ; mais surtout, avant le CAPES !

Quand je dis que mon année de césure va me permettre de voyager, c’est vrai, mais elle ne se résume pas qu’à ça. En effet je vais partir 3 mois à partir de mi-Novembre pour donner des cours d’anglais dans un orphelinat au Vietnam. À mon retour, je partirai à nouveau mais cette fois-ci dans un pays anglophone afin de parfaire la formation en anglais que j’ai suivi durant ces trois années à la fac. En bref, cette année de césure me permet également de compléter ma formation universitaire. 🙂

Photographe dans l’âme, j’espère pouvoir profiter de ces 12 mois sans cours pour pratiquer un peu plus de photographie. (Mode, portrait, photographie de rue mais également en montagne…!) Idéalement, j’aimerais pouvoir organiser ma première exposition… Mais bon, on est encore loin du résultat et ce n’est qu’une petite idée dans ma tête ! En tout cas je continuerai de poster ici toutes mes péripéties. 🙂

Pour résumer en quelques mots cette année de césure s’annonce riche en émotions et je vous ferai sûrement un (gros) bilan de tout ça à la fin de l’année !

13717189_972672439508341_8229787145296022108_o
Saviez-vous qu’il était possible de faire une année de césure
en signant un contrat pédagogique avec votre Fac ?
Avez-vous déjà envisagé de faire une pause dans vos études ?
Si vous avez des questions ou juste un petit mot,
n’hésitez pas à laisser un commentaire ici juste un peu plus bas ! 🙂

 

 

Crédit photo de l’article à la Une : Thomasz Furmanek

6 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    Salwa

    En te lisant j’ai l’impression de lire un article que j’aurais pu écrire. Je suis également en étude d’anglais , en L3 LLCER ANGLAIS plus exactement. Je ne connaissais pas du tout se principe et je pense que c’est super intéressant. C’est super difficile de faire des stages, de partir à l’étranger ou en erasmus donc c’est réellement une bonne alternative je pense ! Je vais me renseigner et peut être faire ca entre ma licence et mon master ou pendant mon master !
    Des bisous ton blog commence fort !
    Je suis impatiente de lire la suite
    Salwa

    • 3
      HelloLumiya

      Coucou Salwa !
      Je suis contente d’avoir pu te faire découvrir une possibilité bénéfique dans la poursuite de tes études. Surtout que l’on partage le même cursus ! Si voyager et faire le plein d’expériences nouvelles est une chose qui te tient à coeur alors n’hésites surtout pas. 🙂

      Bisous,
      Lumiya.

  2. 5
    Lucile

    C’est vraiment très chouette ce que tu fais ! J’y avais moi-même pensé mes études supérieures (moi j’étais en LEA) et je n’ai jamais sauté le pas, mais j’imagine que ça doit être une super expérience, je te le souhaite en tout cas !

    • 6
      HelloLumiya

      Merci beaucoup ! En fait j’attaque dès jeudi le « gros » de mon année de césure, à savoir mon voyage au Vietnam… Alors j’ai hâte de voir comment les choses vont se dérouler ! ^^

      Bisous,
      Lumiya !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *