Volontariat épisode 1 : Ma première semaine au Vietnam !

Bonjour tout le monde ~ Merci pour vos petits messages, cela me fait très plaisir ! Comme vous le savez sûrement, voilà maintenant une semaine que je suis arrivée au Vietnam. Je vous présente donc mon petit bilan pour ces sept premiers jours de volontariat !

Si vous ne savez pas de quoi je parle, n’hésitez pas à passer lire mon article Qu’est-ce qu’une année de césure ? dans lequel j’y explique mon projet de volontariat.

Vietnam Ho Chi Minh Ville

Mon arrivée au Vietnam

Pour mon arrivée au Vietnam tout était prévu : deux garçons de l’orphelinat, tous deux âgés de 23 ans, sont venus me chercher à l’aéroport d’Ho Chi Minh Ville (HCM). Ayant déjà obtenu mon visa en France les formalités administratives ont été plutôt rapides et je suis sortie assez rapidement. Le premier contact avec les deux garçons, Judas & Vincent (ils portent tous deux des prénoms Vietnamiens mais étant catholiques, ils ont aussi des prénoms « bibliques ») s’est plutôt bien passé car tous les deux parlent anglais.

A la sortie de l’aéroport il y a énormément de taxis, donc n’hésitez pas à faire appel à l’un deux pour rejoindre votre logement. Les prix sont très bas (récemment j’ai payé 8€ pour 40 minutes de taxi) !

Ils m’ont ensuite accompagnée à mon hôtel, l’hôtel Mai Phuong qui se situe dans le District 12. Je vous ferai une review de tous mes hébergements au Vietnam si jamais vous cherchez aussi à loger à HCM !

L’orphelinat & le volontariat

L’orphelinat de Son Ky héberge 54 garçons âgés de 3 à 15 ans. Après m’être un peu reposée à l’hôtel l’un des garçons est venu me chercher en scooter, un mode de transport très commun au Vietnam, puis nous sommes allés à l’orphelinat. Là-bas j’ai été très bien accueillie. Les enfants avaient des regards curieux, évidemment, et Minh qui est volontaire tout comme moi m’a fait faire la visite des lieux. Il parle anglais mais comme une grande majorité des Vietnamiens, son accent est terrible et c’est parfois difficile de comprendre ce qu’il dit. On m’a expliqué que cela est dû au fait qu’à l’école et à l’université les enfants ne font que de la théorie : grammaire, conjugaison, vocabulaire, mais qu’ils ne pratiquent jamais l’anglais oral. D’où de grosses lacunes concernant la prononciation !

Orphanage Ho Chi Minh Ville

Le déroulement des journées

Chaque journée est parfaitement bien organisée. Il y a plusieurs moments de prières, puisque les enfants sont catholiques. A 7h00 le petit-déjeuner est servi (généralement nous mangeons des nouilles « asiatiques » instantanées) ; ensuite tous les enfants s’affairent à ranger et nettoyer l’orphelinat (ils passent le balais, la serpillière, nettoient les vitres…). Même les plus petits s’ont assignés à une tâche ! Par exemple ranger les chaussures.

Enfant Vietnam Orphelinat

Ceux qui sont en âge d’aller à l’école y vont tandis que les plus jeunes sont instruits à l’orphelinat par Minh ou bien un assistant. Ils apprennent à écrire, à compter… Je pense que c’est l’équivalent de l’école maternelle en fait. Pendant que les plus jeunes s’instruisent j’ai pour ma part organisé un planning pour les cours d’anglais (ce qui est quand même la raison de ma venue au Vietnam !). J’ai 8 élèves, âgés de 12 à 14 ans. Leur anglais est d’un niveau plutôt faible et leur prononciation, comme je vous l’ai déjà dit, terrible. Le véritable défi est d’enseigner une langue sans connaître leur langue d’origine ! On communique avec un anglais très basique et j’essaie de mettre au point des exercices intuitifs afin qu’ils comprennent ce qu’il faut faire après 1 ou 2 exemples. Pour l’instant cela fonctionne mais je vous avoue que ce n’est pas facile.

Jeux Enfants Vietnam

A 11 heures le repas du midi est servi ! Il y a deux cuisinières dans l’orphelinat qui s’occupent de préparer les repas. Chaque repas est toujours composé de la manière suivante : du riz, une protéine type viande / oeuf / poisson ainsi qu’un bouillon de légumes. Etant une grande fan de la nourriture asiatique je n’ai eu aucun mal à m’adapter cependant je dois avouer que leur cuisine est un peu grasse.

Vietnam Orphelinat
Une petite partie du jardin de l’orphelinat. 🙂

L’après-midi

Ensuite les enfants vont faire la sieste une petite heure, puis l’école reprend, ainsi que les petits « cours » pour les plus jeunes. Le temps passe, ponctué de prières et de temps de repos. A 17h30 le repas est à nouveau servi ! Après les enfants vont à nouveau nettoyer, s’amuser, regarder la télé… Vers les coups de 19h00 ils font leurs devoirs ! C’est après les fameux devoirs que je m’éclipse et retourne me reposer à l’hôtel. 🙂

Chambre hôtel
Vue très tôt le matin depuis la chambre d’hôtel !

L’importance de prendre une assurance voyage

Vous allez sûrement me traiter de folle mais je n’ai pas pris d’assurance voyage. Déjà parce que c’est cher (on m’a fait des devis pour 250€ les deux mois…!) et puis je n’ai pas forcément les moyens de me payer ceci. N’ayant pas acheté les billets d’avion avec ma propre carte VISA je ne suis donc pas couverte en cas d’incident. (Oui, je suis encore plus folle me direz-vous !). Bon du coup ça n’a pas loupé, je suis très rapidement tombée malade. J’ai tenté de repousser le plus possible l’échéance d’aller voir un médecin mais au bout de 5 jours à tousser non-stop toute la journée jusqu’à en avoir mal aux côtes et ne plus pouvoir dormir, il faut faire quelque chose. Minh m’a donc accompagnée dans un hôpital Vietnamien. (Adresse : 171/3 Truong Chinh, Phuong Tan Thoi Nat, Quân 12, HCM).

Comment se passe une visite dans un hôpital Vietnamien ?

La visite se passe telle qu’elle : vous expliquez à l’accueil vos soucis (d’où l’importance d’avoir un interprète Vietnamien). On vous fait ensuite un petit dossier avec des tests de base : tension, température, poids. Ensuite vous passez directement à la caisse et vous réglez votre consultation avec un médecin. Ici j’ai payé 120.000 VND, c’est à dire environ 4€. Le médecin a commencé un diagnostic, puis ayant expliqué ma douleur aux côtes il a voulu s’assurer que mes soucis n’étaient pas plus graves. J’ai donc passé un scanner. Rebelote, 100.000 VND. Ensuite il a finalement émis sont diagnostic : bronchite aïgue ! Whouhou, la chance.

Les médicaments se prennent à la sortie de l’hôpital, où se trouve une petite pharmacie. Vous vous y présentez avec l’ordonnance que l’on vous a faite. Là par contre pour les médicaments j’ai un peu plus douillé, c’est à dire que j’ai payé 600.000 VND (soit environ 20€). Je suis sous antibio, ce qui justifie peut-être la chose. En tout cas je m’en sors pour une visite chez le médecin à environ 30€. Croyez-moi, je suis fort soulagée et j’espère que cette bronchite va bientôt se terminer !

Petit selfie avec les enfants... Avec une tête fatiguée et bien malade !
Petit selfie avec les enfants… Avec une tête fatiguée et bien malade !

La météo

Je pense que niveau température il fait plutôt « bon » pour un pays comme le Vietnam. Lorsque je suis arrivée il faisait 25°C. Certes l’atmosphère est lourde mais il pleut tous les 2/3 jours, ce qui rafraîchit un petit peu l’air. Etant tous les matins à l’orphelinat à 7H00 je trouve que c’est le meilleur moment de la journée ! Petite brise, température agréable. C’est vers les coups de 10h-11h que l’air s’alourdit.

Voilà voilà pour ce premier épisode de mes aventures au Vietnam ! Je continuerai à vous poster la suite très bientôt, j’espère que vous allez tous bien et que vous évitez les bronchites / angines et compagnies qui traînent dans le coin… Bonne fin de semaine ! 🙂

Vietnam Orphelinat

signature-blog

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Melle Bulle

    c’est super intéressant et tu vis une aventure extraordinaire; j’ai hâte de lire la suite. J’espère que ta bronchite va vite passer, c’est le temps aussi que ton corps s’acclimate à ce nouvel environnement !

    • 2
      HelloLumiya

      Merci pour ton commentaire ! J’ai plein de petites choses de prévues (notamment passer quelques jours dans un couvent) donc j’espère vite pouvoir raconter tout ça très bientôt. C’est vrai que l’environnement est plutôt étrange, en tout cas j’espère vite guérir. 🙂

      A très vite,
      Lumiya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *